11 Juin 2019

Le CNES en bref

Etablissement public à caractère industriel et commercial (EPIC), le CNES propose aux pouvoirs publics la politique spatiale de la France et la met en oeuvre dans 5 grands domaines stratégiques : Ariane, les Sciences, l’Observation, les Télécommunications et la Défense.


is_2019_banniere_institutionnelle_fr.png

 Consulter la carte de visite du CNES

Crédits : CNES
Crédits : CNES

Ses 2 400 collaborateurs se répartissent dans quatre centres d’excellence : le Centre spatial de Toulouse pour la conception des systèmes orbitaux, la Direction des Lanceurs pour le développement des systèmes de lancement, le Centre spatial guyanais pour la mise en oeuvre des lanceurs européens et le Siège social pour l’élaboration de la politique spatiale.

Le CNES entretient des relations très étroites avec l’industrie spatiale, ses partenaires européens dans le cadre de l’Agence spatiale européenne et de la Commission européenne, et à l’international. Le CNES est un acteur majeur de la diplomatie économique et permet à l’industrie française d’enregistrer de nombreux succès.

Le CNES en chiffre

1961

2 302 M€



Création du CNES

Budget du CNES
Il a été financé par des recettes issues :

  • de subventions d'État : 1 663 M
  • de financements PIA : 23 M
  • de contrats externes : 616 M

Il a été affecté :

  • au programme spatial de l'ESA : 963 M
  • au programme spatial multilatéral : 1 339 M

4 centres

2 400 salariés

Paris Les Halles, Centre spatial de Toulouse, Direction des lanceurs (Paris-Daumesnil), Centre spatial guyanais (Kourou)

Composés en majorités d'ingénieurs et cadres et répartis dans les 4 centres.
Paris siège : 185 - Paris Daumesnil : 285 - Kourou : 250 - Toulouse : 1700

* Chiffres issus du rapport annuel 2018

Voir aussi