Tags et Filtres

Résultats de la recherche

7 résultat(s) trouvé(s) Trier par
  1. Un billard cosmique

    Date de publication:

    6 Août 2003

    Sans dépense d’énergie supplémentaire, une sonde peut modifier sa trajectoire, sa vitesse et même son inclinaison par rapport au plan de l’écliptique. Elle utilise pour cela un principe directement lié aux lois de la gravitation universelle qu’on appelle l’assistance gravitationnelle.

    Tags associés:

  2. Lancements: trouver la bonne fenêtre

    Date de publication:

    6 Juin 2019

    Près de 4000 satellites tournent autour de la Terre et des centaines d’engins sont déjà partis en exploration interplanétaire… Envoyer des engins dans l’espace semble désormais une formalité. Pas facile pourtant de déterminer leur parcours dans l’Univers traversé de corps et de forces mouvants. Tout le jeu consiste à définir le bon endroit et la bonne date de départ : la fenêtre de lancement. Et selon la destination, celle-ci peut-être très étroite…

    Tags associés:

  3. Utiliser les ressources de l'espace

    Date de publication:

    6 Août 2003

    Une fois la sonde propulsée dans la bonne direction, il lui reste à parcourir une distance pouvant être très longue. Pour se déplacer, une sonde n’utilise que les lois de l’espace auxquelles elle est soumise pendant son voyage. En orbite autour du Soleil où des planètes qu’elle rencontre, elle se déplace grâce à la gravitation universelle. La stratégie de l’exploration interplanétaire consiste donc à profiter de l’attraction mutuelle des corps pour diriger les sondes et ajuster leur vitesse.

    Tags associés:

  4. Comment ça marche... un voyage interplanétaire?

    Date de publication:

    16 Mai 2003

    Mars, 56 millions de km de la Terre au minimum Saturne, 1,2 milliards de km Neptune, 4,3 milliards de km Comment une sonde rejoint-elle une planète aussi lointaine ? L’exploration planétaire, en particulier celles du système solaire externe, pose le problème de la distance à parcourir, et par suite de l’énergie et de la durée du trajet.

    Tags associés:

  5. Quitter la Terre

    Date de publication:

    6 Août 2003

    En premier lieu, il s’agit de trouver le moment opportun pour s’élancer vers sa cible. Contrairement à ce qu’on pourrait penser, il ne correspond pas au moment où les 2 planètes sont face à face. D’une part, s’arracher verticalement de la Terre demande énormément d’énergie. D’autre part, tous les corps se déplacent les uns par rapport aux autres ; la planète visée ne sera plus forcément au rendez-vous lorsque le vaisseau coupera sa trajectoire.

    Tags associés:

  6. Pourquoi manoeuvrer en orbite?

    Date de publication:

    6 Août 2003

    Divers phénomènes agissent sur le comportement d’un véhicule en orbite et ont pour effets d’user et de déformer sa trajectoire.

    Tags associés:

  7. Vie et transformation d'une comète

    Date de publication:

    11 Juillet 2014

    Des milliards d’années de patience, puis une mort rapide, voilà la vie des comètes ! Une fois décroché du nuage d’Oort, où il somnolait depuis l’origine du Système solaire, un noyau cométaire plonge vers le Soleil et disparaît très rapidement. Cela vous semble exagéré ? Voici les chiffres : plus de 4 milliards d’années à - 200 °C dans le congélateur du nuage d’Oort, près de 4 millions d’années pour migrer peu à peu jusqu’à la porte des mondes planétaires, à moins de 10 milliards de kilomètres du Soleil, et, au mieux, quelques milliers d’années pour disperser sa matière entre les planètes et se désintégrer. Rapportez cela à une vie humaine de 85 ans, vous trouverez qu’il faut alors moins d’un mois à la comète pour s’approcher du Soleil et moins de 45 minutes pour se transformer et disparaître en dilapidant ses biens. Et il s’agit là des comètes périodiques ; pour celles qui plongent directement dans le Soleil depuis les confins du système, la dernière phase ne dure que le temps d’une respiration.

    Tags associés: